L’impression tridimensionnelle, agent de changement mais aussi vecteur de reconfiguration politique ?

Il y a quelques mois, j’avais entamé une réflexion sur les effets politiques que pourrait avoir une technologie qui connaît apparemment des développements nouveaux et rapides, celle des imprimantes 3D. Les prémices de cette réflexion avaient été retenues pour une présentation plus développée dans le cadre d’une conférence internationale qui aura lieu le mois prochain à la London School of Economics and Political Science sur le thème “Materialism and World Politics”. Comme un blog peut aussi servir à mettre en discussion un travail en cours, je vais en profiter pour mettre en ligne au fur et à mesure le résultat de ces cogitations, au cas où cela pourrait intéresser des lecteurs et lectrices qui passeraient par ici. La forme est évidemment plutôt académique, mais j’espère qu’elle ne dissuadera pas les réactions éventuelles. Et si ça peut faire avancer l’analyse…

Lire

About Giorgio Bertini

Director at Learning Change Project - Research on society, culture, art, neuroscience, cognition, critical thinking, intelligence, creativity, autopoiesis, self-organization, rhizomes, complexity, systems, networks, leadership, sustainability, thinkers, futures ++
This entry was posted in Change, Technology and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s